Matériel protégé par les droits d’auteur.
Tous droits réservés. © 2018/19 Bernardi

Formations
d’écritures de roman, scénario, théâtre

3 x 5 jours sur 7 mois

Formateurs
ARMAND BERNARDI
DIDIER LACOSTE en alternance avec BRUNO ESPOSITO

SOMMAIRE

1 - Objectifs de la formation : écrire pour engendrer un univers
• Auteurs capables de façonner le monde
• Une formation fortement novatrice
• A qui s’adresse cette formation
• Conditions pratiques
2 - La méthode : rigueur & liberté
• Le récit est un corps vivant, comme celui de l’auteur
• La création entre deux piliers
• La rigueur du symbolisme
• Se faire confiance, le secret du vivant
• Jeux de rôles

3 - Déroulement de la formation
• Préparation à la session 1
• Session 1
• Préparation à la session 2
• Session 2
• Préparation à la session 3
• Session 3

4 - Formateurs
• Armand Bernardi
• Didier Lacoste
• Bruno Esposito

1 - Objectif : écrire pour engendrer un univers

Auteurs capables de façonner le monde
La perspective d’un effondrement de notre société - quel que soit les calculs et les analyses résultants des études sur l’évolution du vivant, de la Terre et de l’économie - est devenue la préoccupation d’une majorité.
Cette idée d’effondrement nous habite plus ou moins. Elle bouscule nos croyances, et les auteurs de fictions ont le choix entre une attitude de dénégation, de désespoir ou de militantisme politique.
Cette formation à l’écriture ne suit aucune de ces attitudes.
Comment écrire une œuvre de fiction en se libérant de la morosité ambiante ? A d’autres moments de l’Histoire, des populations vivant dans la violence ont espéré une renaissance alors que tout échappait à la raison. Durant ces périodes, des créateurs ont fait un pas de côté
pour chercher un nouveau sens à leur fonction. Un exemple fut, durant les guerres d’Italie, celui de Léonard de Vinci
qui créa l’Accademia del Disegno 1. Le mot disegno désigne à la fois le dessin du dessinateur et son dessein, c’est-à-dire son intention de façonner le monde. Cette académie dispensait aux peintres, architectes, et auteurs les connaissances nécessaires pour former un dessein capable de faire un autre monde.

1. Suite à la mort de Lorenzo di Medici, le projet a finalement abouti 44 ans après la mort de L. de Vinci, grâce à Cosme Ier de Médicis et Giorgio Vasari. Ce fut la première académie artistique d’Europe.

"Vous avez la vertu d'engendrer un univers autant que de l’anéantir un jour d’Apocalypse. Ce qu’il y a dans l’univers par essence, présence ou fiction, le peintre l’a d’abord dans l’esprit, puis dans les mains." Léonard de Vinci, Traité de la peinture

Une formation novatrice
Il n’y a jamais eu en France autant de propositions de formations à l’écriture (séminaires et cours en ligne). La plupart reposent sur des savoir-faire dont le but est de répondre aux attentes supposées ou réelles des éditeurs, sociétés de production audiovisuelles, et chaines de télévision. Elles répètent les mêmes schémas, étant de ce fait incapables de renouveler les genres. Même un adolescent de 15 ans connait ces ficelles d’écriture.
Cette formation s’adresse aux auteurs ne croyant plus à ces schémas de conquête agressive pour ressembler à l’existant. Elle ne flatte pas le désir d’être édité, elle ne « vend pas des techniques géniales d’écrivains » pour tenir en haleine les lecteurs, elle ne promet pas le talent pour « cartonner à coup sûr ». Elle considère secondaires les questionnements classiques du type : Quelle est l’idée derrière le scénario ? Quel message est délivré ? Comment gérer les thématiques principales et secondaires ? Comment créer les personnages ? D’où viennent-ils ? Où vont-ils ? Comment terminer un récit ? Etc... Les multiples réponses à ces questions se trouvent gratuitement sur
internet, aussi diverses que contradictoires.
Pour construire des récits novateurs et personnels, l’Histoire montre la nécessité d’aller vers l’inconnu, en retournant chaque fois aux fondamentaux de construction d’un récit.

Cette formation induit une création originale dans la mesure où le participant s’implique fortement. En ce sens, l’argument de vente « Vous avez tous du talent » est à la fois faux et vrai. Faux, parce que ce talent ne consiste pas à singer. Vrai parce que l’auteur se construit au fur et à mesure qu’il écrit.
Cette formation concerne l’écriture de récits de fiction sous forme de romans, scénarios de films, et textes de théâtre. Elle inclue les nouvelles technologies. Elle convient particulièrement à des sujets
inscrits dans des environnements complexes.
Elle met en place des équipes d’écriture travaillant en collaboration. Elle les structure, les harmonise, met en évidence ses valeurs partagées et son intelligence collective. De fait, les managers qui cherchent à constituer « une équipe de choc » munie d’une « pierre philosophale » et capable de faire gagner toutes les batailles, comprennent que la seule méthode consiste à faire vivre le projet de manière organique.
C’est le projet qui dirige, que ce soit pour un travail collectif ou individuel.

A qui s’adresse cette formation
Cette formation offre, en même temps qu’une méthode d’écriture, une compréhension de notre fonctionnement humain différent de celui enseigné dans nos universités. De ce fait, elle ne concerne pas spécialement une catégorie d’individus. Les participants peuvent provenir - cela est même souhaitable - d’horizons divers : élèves d’écoles de formations audiovisuelles après deux années d’études, scénaristes et auteurs ayant expérimentés des techniques, des outils et des savoirfaire, chefs de projet disposant d’une marge de manoeuvre pour former librement leur équipe, auteurs amateurs souhaitant progresser...
Cette formation demande aux participants une forte motivation. Elle alterne un effort intellectuel avec une implication physique et sensitive, tous deux inhabituels dans le monde de l’édition française et de l’audiovisuel.

Conditions pratiques


• Durée de la formation
3 sessions de 5 jours, étalées sur 7 mois. La formation mêle enseignements théoriques et ateliers pratiques. Les participants ont un travail d’écriture à effectuer entre les sessions. Voir contenu session par session dans pages suivantes.


• Participants, moyens et lieux de travail
Nombre de participants : entre 8 et 10.
Lieu de formation à déterminer au cas par cas, une formation en immersion étant souhaitée. Le dispositif nécessite 1 salle pour 12 personnes, divers lieux de travail individuel et 2 postes de visionnage vidéo. Prises des repas sur place, ou à proximité.
Le lieu de formation peut se situer en France, ou dans un pays francophone,
y compris au Maghreb et en Afrique. La langue utilisée est le français.

 

• Budget et financement. À déterminer au cas par cas.

2 - La méthode : rigueur & liberté

Le récit est un corps vivant, comme celui de l’auteur

La méthode considère le récit comme un corps organique, au même titre que celui de l’auteur. Elle conçoit également une équipe d’auteurs comme un corps organique.

La méthode organise les nombreuses données en quatre catégories basées sur des notions énergétiques provenant de l’ancienne théorie des « Quatre Éléments ». Ce concept sentant la vieillerie et le souffre, certains le découvriront, d’autres le reconnaîtront. Il est expliquée de façon rationnelle par la théorie moderne de la « simplexité ». La simplexité, notion émergente en ingénierie et en neurosciences 2, est exigée par notre survie dans un monde de plus en plus complexe et incertain. La simplexité est l’art de rendre compréhensible un ensemble complexe de données.

« Simplexe » ne signifie pas « simple ». Rendre simplexe un objet d’études complexes ne lui retire aucune information, au contraire il en révèle d’autres. Rendre simplexe détermine un ordonnancement qui permet de penser en allant de l’essentiel au superficiel par gradations.

"Il s’agit d’une théorie plus élevée élevée qui supporte la confrontation avec une chose complexe dont on a déconstruit la complexité."
Edgar Morin, « Ordre et Désordres, enquête sur un nouveau paradigme » (1982).

La simplicité est l’émergence d’une fabuleuse complexité, les découvertes scientifiques fondamentales suivent ce processus 3.
La simplexité résume la nécessité biologique de l’évolution. Pour survivre dans un monde d’une prodigieuse complexité, notre cerveau applique des stratégies visant à simplifier la perception. La théorie simplexe sur laquelle est basé cette formation fait appel à l’ingénium humain 4, faculté fondamentale du vivant permettant de relier de manière rapide, appropriée et instinctive des choses séparées. Cette faculté complète l’analyse cartésienne.
La théorie des Quatre Éléments est proposée comme une notion fondamentale permettant la construction d’une structure organique. Ces quatre catégories comportent des sous-catégories organisées, l’ensemble donnant lieu à une pensée que l’ingenium humain reconnaît comme limpide et rationnelle. La méthode apprend à compacter les idées en quatre niveaux de lecture.
La créativité au sens large est considérée non pas comme un talent, mais comme le fruit d’une recherche guidée par des règles.
Concernant les équipes d’écriture, la théorie met en place d’elle-même une intelligence collective, le partage d’une stratégie, la connivence entre les membres de l’équipe, la légitimité et l’autorité de chacun, l’harmonisation des critères d’expertise, de capacité de développement et de proximité psychologique.
Cette méthode ressemble à une remise en forme post-traumatique pour se reconstruire. D’une « langue en loques », il s’agit de faire une que l’on puisse utiliser pour créer une œuvre organique.

2 - La Simplexité, sujet du 3ème Printemps de la Prospective. 20 mars 2015, Paris.

3 - Exemple : le phénomène de la lumière a été expliqué en appliquant simplement les équations de Maxwell aux ondes électromagnétiques. Autre exemple : les ondes scélérates (permettant la communication par les photons) ont été découvertes en appliquant l’équation de Peregrine à la lumière.

4 - Ingenium, mot du latin courant employé jusqu’à l’époque moderne. Étymologie : in- (dans) et gigno (naitre). L’exact équivalent serait «inné». 5 - « Comprendre du latin comprehendere signifie « saisir avec ». Formé de cum (avec) et prehendere (saisir).

La création entre deux piliers
Cette formation à l’écriture considère l’oeuvre à venir comme un corps organique doué de la même vie qui anime l’auteur. On entend souvent dire qu’une histoire doit se considérer comme une entitévivante. C’est vrai. Un bon roman, un film puissant ressemble à un être humain. Sans squelette, pas de récit.
Comment l’Humanité a-t-elle fait pour relever des défis de natures colossales ? Comment expliquer le dynamisme de ceux qui ont œuvré, depuis les comités de directions jusqu’aux équipes de tacherons, et sur des temps aussi longs ? L’obéissance aux pouvoirs en place, même tyranniques, n’est pas suffisante. Quelque chose de profond peut l’expliquer. Quelque chose de fondamental.
Que ce soit pour l’Accademia del Disegno de Léonard de Vinci, ou la formation des Compagnons bâtisseurs, un même principe leur a donné naissance : la méthode alternant RIGUEUR et LIBERTÉ selon les deux colonnes de l’Arbre de la Kabbale, celui-ci provenant de la théorie des Quatre Éléments.
Aujourd’hui, il n’est pas utile d’être « initié » à une quelconque « confrérie secrète », ni de suivre des cours de Kabbale, pour saisir qu’une œuvre vivante passe par des fondamentaux reposant sur une rigueur de structure et sur la liberté.


Une oeuvre vivante vibre ente Rigueur et Liberté

“Toute création véritable est guidée par des nombres visibles. Ceux-ci accueillent la vie qui reste invisible” disaient les Kabbalistes.

La rigueur du symbolisme

 

L’idée de rigueur était encore inaudible il y a peu de temps. On vénérait l’imagination pure. Rigueur était synonyme de contrainte anti-créatrice. Aujourd’hui, notre société verse plus en plus dans le rigorisme. Que ce soit en matière de gestion politique comme dans les concepts, la rigueur s’installe en force sous sa forme dévoyée : l’autoritarisme. A force d’avoir été niée dans sa nécessité à l’équilibre de toute vie, la rigueur est devenue violence, et les auteurs en sont victimes car leur liberté d’expression diminue. Cette méthode fait reconsidérer la notion de rigueur. La Kabbale définit la rigueur comme l’ensemble des lois de la nature. Dans leurs acceptations les plus originelles, ces lois guident toute création, et s’apprennent intuitivement grâce aux symboles. Cette méthode redonne son sens originel au symbolisme. Un symbole authentique comporte une structure, un rythme, et une géométrie constructive. Il est authentique lorsqu’il provient d’un archétype humain. Cette méthode amène à (re)découvrir ce savoir oublié. On peut citer en exemple l’University Corporate chez Pixar, qui donne des cours de symbolisme à ses employés de toutes spécialités, et dont l’enseignement influence grandement les créations de Pixar.

En début de formation, le participant est amené à choisir le symbole convenant au sujet traité. Il suit pas à pas sa structure et son contenu, sans toujours le comprendre, et il réalise qu’il a même intérêt à ne pas le comprendre complètement 5. Ce n’est pas à l’auteur de saisir le symbole, c’est au symbole de le saisir. Ceci garantit la production d’une œuvre qui restera vivante chez le lecteur. L’enseignement du symbolisme touche en même temps à une meilleure connaissance des différentes philosophies mondiales. Il permet à l’auteur de mieux se connaître, et de ce fait d’améliorer ses relations avec ses collaborateurs. La formation analyse divers symboles utilisés par des auteurs : Notre Dame de Paris de Victor Hugo et la Divine Comédie de Dante, récits structurés sur la trinité du mal ; les Sept Samouraïs (et les Sept Mercenaires) fondés sur les 7 Arts Libéraux6) ; Matrix en regard de la Shekinah juive ou musulmane ; La Princesse Monoke et Le Chateau Ambulant calqués sur les Quatre Éléments ; autres exemples chez Pixar et ailleurs… Le symbole d’une œuvre est choisi en fonction de « la nébuleuse de départ » pour employer les mots de Léonard de Vinci. Structurée sur ce symbole, l’œuvre devient un objet spatial et temporel prêt à accueillir le vivant. Rapidement, les participants utilisent des expressions du vivant à la place d’un vocabulaire de la géométrie : on parle de la tête de l’œuvre, de ses pieds, de ses bras et jambes, des ouvertures vers le dehors..., L’exemple le plus parlant connu par la philosophie de la Renaissance est celui du nombril d’une œuvre (situé dans le même rapport que celui du corps humain).

5 - « Comprendre du latin comprehendere signifie « saisir avec ». Formé de cum (avec) et prehendere (saisir).

6 - Les 3 états des Quatre Éléments (7 hommes pour mener 12 tâches).

Se faire confiance, le secret du vivant

 

Cette rigueur du symbole laisse toute la place à l’imagination créatrice. Après l’étude de sa structure, l’auteur est sollicité pour mettre sur le papier tout ce qui l’intéresse, les idées les plus insignifiantes comme les plus importantes. Il s’interdit d’occulter une idée : si elle arrive, c’est qu’elle donnera naissance à quelque chose. La plupart du temps, le participant ne sait pas où, ni comment, son idée trouvera sa place dans l’œuvre, c’est justement ce qui la rendra vivante. Chaque idée trouve sa place dans la structure du symbole. Si cette place n’est pas trouvée tout de suite, ce sera pour plus tard. « Rien ne sert à rien » est une règle dans tout corps vivant. A ce stade, l’auteur ou l’équipe se gère(nt) dans « le chaos dirigé». Depuis les années 90, cette notion de chaos - encadré par un ensemble de règles - encourage la créativité des services Recherche & Développement travaillant dans des environnements complexes 7. Ses utilisateurs visent des objectifs en établissant des limites critiques sans user de contrôles rigides. Cette théorie du chaos a suscité des types d’organisations capables de s’adapter constamment, à la fois suffisamment souple pour qu’une invention surgisse, et assez rigide pour le permettre. La zone intermédiaire entre ces extrêmes est celle où les systèmes – biologiques, physiques, économiques, sociaux – sont vibrants. La clé consiste à gérer à partir d’une position située à la limite du chaos. Les expériences en ce domaine ont parfois été des réussites (un illuminé du département recherche 3M a voulu faire une colle qui ne colle pas, ce qui a donné le post-it), mais aussi des échecs lorsque trop de chaos détruit toute cohérence et amène la confusion, ou trop de rigueur éteint la créativité. En se rattachant sans cesse à la structure du symbole, l’auteur apprend à vivre dans le bouleversement continu de ses idées, qui se transforment continuellement. Au final, il découvre que toutes ses notes, même les plus délirantes, ont servi à quelque chose.

Jeux de rôles

 

La formation repose sur une alternance entre théorie et pratique du ressenti, mettant alternativement en éveil l’asymétrie de notre fonctionnement cérébral.

Globalement, notre hémisphère gauche est associé au raisonnement analytique (logique, séquentiel, fonctionnant du détail vers la complexité), tandis que notre hémisphère droit porte le raisonnement synthétique (intuitif, analogique, fonctionnant sur la globalité, l’expérience, la déduction 8).

Edward de Bono, cognitiviste britannique, pape de la créativité depuis 20 ans, a baptisé « pensée latérale » celle qui va dans plusieurs directions et cherche la variété, tandis que la pensée verticale (logique et linéaire) cherche la vérité.

La formation met constamment en évidence ces deux intelligences complémentaires. Des jeux de rôles organisés incitent l’auteur à mettre en scène ses personnages de fiction avec les autres auteurs. De cette façon, il saisit profondément le rapport organique entre ces êtres de fiction, il devient émotionnellement compétent dans leurs perceptions, à la hauteur de la vie réelle. L’émotion ne se fabrique pas de façon mentale, elle naît à partir de confrontations énergétiques primordiales, d’états physiques inconscients. La construction des personnages précise alors le degré d’équilibre entre l’émotionnel et le rationnel. Elle nous fait comprendre que sans une relation organique au monde, le personnage ne peut réellement vivre les situations de l’auteur, et perd de ce fait toute crédibilité.

7 - La notion de chao dirigé a été introduite par Quinn en 1985, puis reprise par Brown et Eisenhardt en 1998.

8 - Une fonction pouvant mobiliser de façon plus étendue une région d’un hémisphère plutôt qu’un autre, et la localisation cérébrale variant selon les individus. Kahneman (2011). Thinking, Fast and Slow, Allen Lane.

3 - Déroulement de la formation

3 sessions de 5 jours, étalées sur 7 mois, et entre les sessions

Cette méthode convient aux auteurs qui pensent ne pas avoir l’« esprit clair » sur la création qu’ils envisagent, et aux auteurs se croyant en perte d’inspiration. Elle privilégie les désirs profonds, leurs intensités, leurs obsessions. Léonard de Vinci conseillait aux peintres de se laisser inspirer par les visions chaotiques qui les entouraient 9.

Dans la pratique, par quoi commencer dans le fouillis d’un univers complexe ? Faut-il d’abord être rigoureux, ou bien commencer par jeter librement ses notes ? La question ressemble à celle de la poule et l’œuf. Qui est apparu en premier : l’œuf ou la poule ? Si on répond « l’œuf », on se demande alors : « Qui a pondu cet œuf ? ». Si on répond : « C’est la poule », la question est : « Mais cette poule sort bien d’un œuf, non ? ». Aucune réponse n’est satisfaisante pour la logique moderne. Dans la logique créatrice, la réponse est : je commence par le rêve d’une forme aboutie que je ne discerne pas vraiment, je commence par la poule. Dès lors, écrire se fait comme si on allait à la recherche du meilleur texte existant dans l’absolu, enfoui sous des couches de voiles.

Dans la pratique, l’effort consiste à séparer subtilement les deux colonnes de rigueur et de liberté, qui sont entremêlées. Le participant commence par visualiser son chaos.

9 - Manuscrit H de l’Institut. I. 22, v. « Regarde des murs souillés de taches, tu y trouveras une analogie avec des décors de toutes sortes : montagnes, rivières, rochers, arbres, plaines, collines. Tu pourras y voir aussi des batailles, d’étranges visages, et une infinité de choses que tu pourras ramener à une forme nette et compléter. Il en va de ces murs et couleurs comme du son des cloches : dans leurs battements tu trouveras les sons et les mots que tu voudras imaginer. »

PRÉPARATION À LA SESSION 1

Présentation et préparation session 1 par réunion-conférence internet (GoToWebinar).

Avant la session 1, les participants choisissent individuellement un sujet de travail (roman ou scénario). Celui-ci ne sera peut-être pas retenu, mais les participants viennent avec les notes qu’ils souhaitent développer.

SESSION 1    (5 jours)

1er jour. Choix d’un sujet par vote ou tirage au sort. Les participants jettent sur le papier ce qui leur vient à l’esprit (scènes, dialogues, intentions…), y compris les notes d’un autre sujet qu’ils auraient souhaité traiter.

Les 4 jours suivants sont consacrés à l’étude du symbolisme, l’objectif consistant à choisir le symbole propre au sujet traité.

• Explication du symbolisme. Enseignement axé sur la connaissance de soi et la métaphysique, par l’étude pratique des philosophies d’Orient et d’Occident (grecque, égyptienne, juive, indienne, asiatique…)

• Notions de la théorie des Quatre Éléments 10, qui fut une façon d’analyser le monde depuis la haute antiquité. Elle repose sur des arguments philosophiques selon lesquels les matériaux inertes et vivants sont composés des éléments : Terre, Eau, Air, Feu. Cette théorie, formalisée par les philosophes présocratiques, a pénétré l’Occident par l’intermédiaire des Arabes à l’époque des croisades.

• La théorie des Quatre Éléments, approche holistique propre au cerveau droit, part du principe que les différentes manifestations de la matière, inerte et vivante, sont structurées par une réalité sous- 3 jacente commune.

• A travers ces Quatre Éléments, l’auteur prend conscience du « simultané » (de l’espace). Première perception naturelle : soleil = élément Feu, atmosphère = élément Air, rivières et mers = élément Eau, terre = élément Terre. Ensuite, l’auteur développe d’autres perceptions physiques, les Quatre éléments désignant les 4 états courants de la matière (solide, liquide, gazeux, plasmatique), puis ses 4 qualités élémentaires (chaud, froid, humide, sec), les 4 règnes (minéral, végétal, animal, humain), la structuration du temps dans ses quatre saisons, les 4 âges de la vie… A partir de ce constat, l’auteur s’entraine à classer des contenus en catégories selon leur appartenance à l’un des Quatre Élément.

• Dans cette manière de catégoriser intuitivement, la pensée est représentable par des schémas capables de définir la totalité des champs du possible. Le cercle représente une façon de penser complète : au centre est l’auteur, le rayon est son moyen de « comprendre »11. Les Quatre Éléments sont les 4 points cardinaux.

• L’auteur s’entraine à adopter cette forme de pensée à différents exemples de groupes. Par exemple : décrire les singes ouistitis comme des « singes de feu » (car ils sont vifs), et les gorilles comme des « singes de terre » (car ils sont lourds).
• L’auteur aborde la création des personnages comme la médecine antique approchait les constitutions humaines : par la prédominance de l’un ou l’autre des Quatre Éléments, déterminant les Quatre humeurs. Cette théorie a laissé de nombreux témoignages dans le langage : « Être de mauvaise humeur », « une personne sèche ou chaleureuse », « se sentir mélancolique », « réagir avec flegme », etc. Tout comme la santé dépendait de l’équilibre de ces humeurs, les déséquilibres des personnages dans un récit sont vus comme des maladies, et le chemin de leurs réussites comme des soins rétablissant l’équilibre de ces humeurs.
• Aparté... Cette vision du monde d’apparence naïve a inspiré de multiples générations d’auteurs depuis Eschyle jusqu’à Jean Giono. La quantité d’informations pour transmettre cette inspiration est telle que de nombreux récits mnémotechniques ont été mis au point. A l’occasion de cette étude, on ne peut que juger des limites de notre intuition. Raymond Lulle
12 disait que cette méthode est « une machine à penser, à faire venir le génie ».

• A la lumière de cette théorie, les participants recherchent intuitivement l’élément prédominant chez chacun d’eux, première ébauche d’un profil énergétique. A ce stade, ils possèdent un outil pour constituer une équipe cohérente, non par affinités mais par complémentarités visant une créativité au sens large. La créativité n’est pas considérée comme un talent, mais produite par les liens internes de l’équipe. C’est la conquête d’une intelligence collective, d’une connivence avec l’extérieur.
• Passage de la théorie des Quatre Éléments à l’Arbre de la Kabbale, qui l’affine et la développe. Cet outil permet de maîtriser le cheminement de pensée allant des notions les plus abstraites aux plus concrètes. Au cours de ce passage, compréhension de ce que l’on a appelé « le cinquième élément », la quinte-essence des Quatre
13.
• Etude d’un exemple : le symbole des Sept Arts Libéraux sur lequel s’est construit le scénario des « Sept Samourais »
14, et celui des « Sept mercenaires » 15. Le lien avec « Les sept nains » de Blanche Neige, les sept jours de la semaine… Le rapport avec « les douze travaux d’Hercule »… Comment ces récits cachent des règles pour former une équipe organique capable d’affronter une situation de crise.
• Autres exemples : les 10 stades-clés des romans de Bernard Werber, les 22 chemins du scénariste Paul Schrader, etc…
• Au terme de cette session de travail, le groupe dégage parmi les symboles reconnus celui qui permettra de traiter l’écriture à venir.

10 - A ne pas confondre avec ce que l’on appelle à tort les Cinq éléments asiatiques, cette philosophie n’abordant pas la nature selon le même point de vue, on parle des « Cinq perceptions ».

11 - du latin comprehendere, formé de cum (avec) et prehendere (saisir).

12 - Raymond Lulle. Vers 1232-1315, Ecrivain.

13 - Ce cinquième élément existe également dans la tradition indienne (Akasha) et japonaise (Ku).

14 - de Akira Kurosawa (1954)

15 - de John Sturges (1960)

PRÉPARATION À LA SESSION 2

Les participants ont deux mois et demi pour étudier des textes sur le symbolisme, et venir à la session 2 avec une structure.
Les participants continuent à prendre librement des notes sur le sujet.
Durant cette période, ont lieu des échanges avec les formateurs (par mail / Skype), et une réunion conférence (GoToWebinar).

SESSION 2    (5 jours)

• 1er jour. Analyse des structures de chaque participant, corrections, éventuellement changement du symbole, création d’équipes de 2 à 3 participants.
• Les 4 jours suivants sont consacrés au rythme du récit, le déroulement temporel appelé le « successif ». Au « simultané » des Quatre Éléments, s’applique maintenant le « successif ». Dans la pensée des Anciens, le Temps n’est pas conçu avec les notions de passé, présent et futur. La succession des événements est considérée comme un phénomène circulaire et non linéaire. La perception du Temps est constituée par trois stades par lesquels passe tout événement, le dernier étant le point de départ d’un nouveau ternaire de même nature. Ces trois stades sont expliqués en employant un langage moderne et compréhensible, celui de la thermodynamique avec un courant d’eau16. Cette règle définit le cheminement temporel de tout courant, y compris celui d’un récit, avec :
- la Quantité, masse d’informations que l’auteur veut faire passer, de façon analogue en thermodynamique avec la masse d’eau située en haut d’une falaise ;
- la Différence de Potentiel, distance entre ce que l’auteur a à transmettre et son lecteur, en analogie avec la hauteur de la chute d’eau ;
- l’Intensité de l’événement du récit, en analogue avec la vitesse de l’eau dans sa chute.

• Chacun des Quatre Éléments - Feu, Air, Eau, Terre – passe d’un stade à un autre dans le déroulement du Temps. A partir de ces notions temporelles constituant un ternaire dit « successif », l’auteur fait varier les événements et les personnages de façon à en maîtriser le cheminement, et leurs forces d’impact sur le lecteur.
• A la lumière de ces données théoriques, les participants pratiquent des jeux de rôle. Chacun détaille à la fois intuitivement et rationnellement pour lui-même lequel des trois stades est prédominant chez lui. De même, les participants découvrent qui remplit quel rôle dans l’équipe d’écriture. Par exemple, chez une personne fortement marquée par l’élément Terre :
- si elle possède plutôt la capacité de conserver les valeurs de  l'élément Terre, c’est l’image du maître d’oeuvre de confiance, qui donne l’impression que le chantier est déjà terminé ;
- si elle a plutôt la facilité de passer d’un état à un autre de l’élément Terre, c’est l’image du chef de chantier opiniâtre, qui a le talent de passer des plans d’exécution à leur mise en œuvre ;
- si elle possède plutôt le talent de profiter de l’élément Terre, c’est l’image du commercial technique compétent, qui vend les locaux en cours de finition.
• Au cours de ces 4 jours, l’étude de ces notions est entrecoupée par les inclusions des notes dans la structure par équipes.

16 - Qui a servi à expliquer l’électricité jusque dans les années 60. Des milliers d’ingénieurs ont ainsi été formés durant près d’un siècle. Elle est désormais abandonnée pour des motifs « pédagogiques ». On s’étonne que de nos jours, les cours de physique n’enchantent plus les élèves dès la 5ème.

PRÉPARATION À LA SESSION 3

Développement des récits par les participants.
Échanges avec les formateurs.

SESSION 3    (5 jours)

• Application du successif au simultané : la Théorie du cercle et ses 12 points. Le successif appliqué au simultané (aux 4 points cardinaux) détermine 12 points formant le système de pensée élaboré appelé « théorie du cercle », qui a été transmise de multiples façon : les 12 constellations du zodiaque, les 12 travaux d’Hercule, les 12 apôtres du Christ, etc. Structure des films comme « Les Douze Salopards »17, « Douze hommes en colère »18, etc.
• Cette transmission de la théorie du cercle induit la structure du Sept, car 12 points de la circonférence projetés sur le diamètre forment 7 points, d’où par exemple les 7 chakras de l’Homme considéré comme la projection d’une dimension supérieure.

• La théorie définit les 7 planètes traditionnelles comme la projection des 12 signes sur le diamètre. En fait, il s’agit de types d’énergies que l’auteur étudie : Saturne, Jupiter, Mars, Soleil, Vénus, Mercure, Lune. D’où par exemple les caractères des Sept samouraïs, des Sept mercenaires, des Sept nains de Blanche Neige, etc…
• Le septénaire (7) et le duodénaire (12) se relient par les « Sept Arts Libéraux » qui constituèrent le socle pédagogique des écoles de l’Antiquité jusqu’au Moyen Âge : le Trivium et le Quatrivium. Le
Trivium (Artes Voces en latin) concerne le « pouvoir de la langue »
19 et se divise en grammaire, dialectique et rhétorique, le sens de ces contenus étant très éloigné de notre entendement moderne. Le Quadrivium se compose de l’arithmétique, de la musique, de la géométrie et de l’astronomie ; là aussi le sens n’a rien à voir avec notre compréhension moderne. La combinaison des deux (3 x 4) aboutit à la formation complète des 12 points.
• Concernant la composition de l’équipe d’écriture, la mise en pratique du Duodénaire permet de composer une équipe performante douée d’une intelligence stratégique optimum, de 7, 12 personnes expertes dans leur domaine, ou de tout autre nombre de membres agencés selon ce schéma.
• Expérimentations sur des réalités concrètes. La compréhension de chaque étape est facile à comprendre. Cependant, leur succession ordonnée est d’abord déroutante. Seule la répétition constante sur des réalisations pratiques ouvre sur une manière de penser conforme aux systèmes vivants.
• Dans ces chamboulements créatifs, l’auteur doit souvent tenir compte d’un certain réalisme. On croit bien souvent qu’il suffit de respecter les liens entre les causes et les effets. C’est pourtant faux, d’où des failles dans les récits. L’une des applications de la théorie des Quatre éléments est la relation de Cause à Effet, une logique où nous pensons généralement de façon incomplète. Une loi méconnue, logique et naturelle, relie rationnellement le motif, la cause, l’effet, et la conséquence. Exemple du Tribunal qui, pour juger un acte délictueux, recherche le motif pour le mettre en relation (ou non) avec les conséquences (dans le cas d’un crime, la peine étant très différence s’il y a préméditation ou non)
20.

17 - de Robert Aldrich (1967) d’après le roman de E. M. Nathanson

18 - de Sydney Lumet (1957)

19 - Trivium : Artes Voces en latin.

20 - Code Hammurabi, texte juridique babylonien, environ 1750 av. J.-C. Loi dont on a gardé l’application lors des procès pour crimes, la peine étant très différente selon qu’il y ait eu intention de tuer ou non.

4 - Formateurs

Armand Bernardi

Auteur-réalisateur films documentaires,
et séries fictions : Iboga, les Hommes du Bois Sacré, L’Ayahuasca, le Serpent et Moi. Série Faire Face à l’éducation. Ateliers d’écriture Slams sous la lune, prévention des dérives liées à l’Islam. Film Slams sous la lune. Série « Avatars de Lumière » (Arte Future) pour l’Année Internationale de la Lumière en 2015. Auteur de Mzé, album du photographe D. Fauchon. Roman Shaïtan, sortie avril 2020.
Roman Impetus – Io, Leonardo da Vinci à sortir en 2020. Actuellement, co-scénariste avec Didier Lacoste de la série TV Amazons.

Didier Lacoste

Scénariste. Auteur de la série Guyane saison 2 (Canal Plus), série Les Hommes de l’ombre saison 3 (France 2), film Les Yeux ouverts de Lorraine Lévy, des téléfilms Shanghai blues, nouveau monde, (Arte/France 2), Kanaks (France2), Le Piège afghan (Arte France 2), Qui sème le vent (Arte/France 2), Une femme à abattre (Arte/France 2), L’École du pouvoir (2 x 90 mn, Canal+ / Arte), Lagardère, France 2 / Canal+).

Bruno Esposito

Acteur dans 15 pièces de théâtre et 70 séries télévisées, téléfilms, longs métrages. Directeur d’acteur et coach, anime des Masterclass professionnelles sur les thèmes : De l’Acteur au Personnage, Du texte à la scène, Le Jeu Incarné face caméra. Auteur et co-auteur de scénarios et de pièces de théâtre : série La maison de Skeud, Un vol trop haut, long métrage (co-auteur M. Perrotta), Copains d’Avant, long métrage (co-auteur A. Séférian), Hors Zone, pièce de théâtre. Formateur et Coach en Intelligence Émotionnelle, crée la méthode de développement personnel : E.G.A.COM.

The Science & 

Mathematics University

© 2023 by Scientist Personal. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icône
  • Twitter Clean Grey
  • LinkedIn Clean Grey